Œstrogène : définition, rôle, taux bas ou trop élevé

Œstrogène : définition, rôle, taux bas ou trop élevé

Un traitement hormonal de la ménopause (THM), permet de compenser cette carence via une administration d’œstrogènes par voie orale (oestradiol) ou par voie percutanée afin de compenser la carence. “Même si l’hormone de la libido est la testostérone, un manque d’œstrogènes aura également de petits effets sur la libido”, commente le Dr Odile Bagot. Les œstrogènes n’ont pas de rôle particulier chez l’homme.

“Néanmoins, il faut savoir que des boissons comme la bière ont un effet oestrogénique et que les hommes qui commencent à avoir des seins qui poussent ont soit un excès d’œstrogènes (alcool, masse graisseuse importante par exemple) soit un manque de testostérone comme dans les traitements adjuvants d’un cancer de la prostate”, note le Dr Odile Bagot. L’œstrogène est une hormone naturellement présente chez la femme qui participe à l’ovulation. Quels traitements (naturels ou médicaments) en cas de carence ?

Quel est le rôle des oestrogènes chez la femme ?

Rappelons qu’elles sont contre-indiquées en cas de cancer du sein ou de l’endomètre, tout comme le soja en grande quantité. → Les œstrogènes ont un effet sur la régulation thermique, c’est pour cette raison que les œstrogènes du traitement hormonal de la ménopause suppriment les bouffées de chaleur. → D’un point de vue gynécologique, les œstrogènes ont un rôle extrêmement important sur le milieu et le confort vaginal.

  • → Les œstrogènes permettent la fixation du calcium sur les os et améliorent le confort articulaire.
  • ► S’il s’agit d’une jeune fille anorexique par exemple, on va lui administrer la pilule ou le traitement hormonal de la ménopause.
  • Quels traitements (naturels ou médicaments) en cas de carence ?
  • Dans les traitements de l’infertilité par stimulation ovarienne, le dosage de l’estradiol couplé à l’échographie permet de déterminer le moment idéal pour déclencher l’ovulation car il y a une proportionnalité entre le nombre de follicules mûr et le taux d’estradiol.

Les œstrogènes sont sécrétés par les ovaires au cours du cycle. Dans les traitements de l’infertilité par stimulation ovarienne, le dosage de l’estradiol couplé à l’échographie permet de déterminer le moment idéal pour déclencher l’ovulation car il y a une proportionnalité entre le nombre de follicules mûr et le taux d’estradiol. Lors de la ménopause, des troubles tels que des bouffées de chaleur, troubles vaginaux (sécheresse), prise de poids ou encore troubles de l’humeur peuvent apparaître, ainsi qu’une augmentation du risque d’ostéoporose. Ces troubles sont liés à une carence en œstrogènes.

Quels traitements si on manque d’œstrogène ?

“Il n’y a pas de taux normal d’œstrogènes puisqu’en période pré-ovulaire il est très bas, en période ovulatoire il est au plafond et ensuite il redescend un peu. Chez la femme, il doit être de 50 picogrammes en moyenne”, explique la gynécologue. ► “Dans les insuffisances en œstrogènes, on privilégiera l’oestrogène naturel, c’est à dire le 17 Bêta œstradiol, idéalement par voie transcutanée sous forme de gel ou de patch, de manière à ce que ça ne passe pas par le foie et que ça ne perturbe pas les facteurs de coagulation” observe le Dr Odile Bagot. Enfin, il faut se montrer prudent avec les huiles essentielles puisque certaines ont un effet oestrogénique.

→ Certaines études révèlent des les effets positifs des œstrogènes sur les fonctions cognitives avec une possible diminution du risque de maladie d’Alzheimer. → Les œstrogènes permettent la fixation du calcium sur les os et améliorent le confort articulaire. Ils ont aussi un effet bénéfique sur les vaisseaux donc ils diminuent le risque d’athérosclérose, d’infarctus et d’accidents cardio-vasculaires.

Ils permettent notamment d’éviter la sécheresse vaginale et de donner une bonne trophicité au vagin. “La trophicité du vagin dépend aussi de sa flore et par conséquent des lactobacilles, eux-mêmes achat stéroïdes nourris par les œstrogènes”, précise le Dr Odile Bagot. ► S’il s’agit d’une jeune fille anorexique par exemple, on va lui administrer la pilule ou le traitement hormonal de la ménopause.